Ep. 5 : Des éléments déchaînés

Chronique du royaume de France en l’an deux mille vingt-et-un. Semaine du 12 avril : des éléments déchaînés.

Alors que la peste coronale avait enfermé tous les habitants du royaume en leurs demeures, les éléments faisaient trembler la terre de France.

Dans une île lointaine, entre deux morceaux du royaume lovés dans la Caraïbe, un volcan était en train de se réveiller. Il crachait, il soufflait, il vitupérait. On eût dit que lui aussi était atteint du mal tant craint. Il projetait sa glaire poussiéreuse à plusieurs kilomètres de haut, et elle retombait, comme un mince voile de gaze fuligineux, sur toutes les îles alentours.

Lire la suite « Ep. 5 : Des éléments déchaînés »

Les nouveaux censeurs

Orwell nous avait prévenu : toute tentative totalitaire essayerait de réécrire l’histoire. Ce qu’il n’avait pas vu venir, c’est qu’ils essayeraient également de réécrire la littérature.

Les faits sont dispersés dans la presse, voire n’y sont même pas mentionnés. Pris un par un, ils semblent sans grand intérêt. Mais que l’on voit l’ensemble, que l’on prenne en compte l’image qu’ils dessinent, et l’on ne peut s’empêcher de frémir.

Panorama de la situation en six points.

Lire la suite « Les nouveaux censeurs »

Ep. 4 : D’un certain feu de tourbière

Chroniques du royaume de France en l’an deux mille vingt-et-un. Semaine du 5 avril.

Il y avait une question qui hantait les philosophes depuis des lustres et des jubilés. Y réfléchir, c’était s’exposer au ridicule ; ne pas y réfléchir, c’était renoncer à penser. Saint Augustin lui-même avait vu le piège et s’en été extriqué par une pirouette. Il s’agissait d’envisager la nature du temps. Était-il discret ? Continu ? Linéaire ? Revenait-il éternellement ?

Le royaume de France, toujours enclin à la grandeur, était sur le point de résoudre cette énigme. Le temps était cyclique : les années vingt étaient de retour.

Lire la suite « Ep. 4 : D’un certain feu de tourbière »

Le nationalisme selon Hazony

Le nationalisme est la question du moment. Il clive à nouveau l’échiquier politique et traverse tous les partis. On le croyait disparu, il revient par la porte du jardin. Il est derrière l’élection de Trump, derrière le Brexit et derrière le refus des pays d’Europe de l’Est de se plier aux injonctions bruxelloises.

Yoram Hazony, l’un des intellectuels israéliens les plus originaux et les plus lus du moment, replace le sujet au cœur du débat et ses analyses font mouche.

Lire la suite « Le nationalisme selon Hazony »

Ep. 3 : De la secte des pigmenteurs

Chroniques du royaume de France en l’an deux mille vingt-et-un. Semaine du 28 mars : de la secte des pigmenteurs.

Voilà qu’il errait dans le royaume de France, d’étranges philosophes, qu’on appelait « pigmenteurs ». L’ensemble de leur philosophie tenait en un mot et un accessoire. Le mot ? Mélanine. Ils l’aimaient fort. L’accessoire ? Un nuancier, qu’ils exhibaient à tout bout de champ afin de savoir où se situait l’auditeur.

Lire la suite « Ep. 3 : De la secte des pigmenteurs »

Quand le français était écrit en hébreu : Rachi

Le Cerf vient de publier la première partie des Prophètes, accompagnée de la traduction du commentaire de Rachi. Cela fait suite à la publication, en 2019, du Pentateuque, accompagné du même commentaire. L’occasion de revenir sur Rachi, géant de la culture juive et géant méconnu de la culture française.

Lire la suite « Quand le français était écrit en hébreu : Rachi »

Ep. 2 : Du dragon rouge et de l’étoile bleue

Chroniques du royaume de France en l’an deux mille vingt-et-un. Semaine du 21 mars : du dragon rouge et de l’étoile bleue.


La quatrième semaine du mois de mars débuta par un de ces incidents diplomatiques dont les chancelleries ont le secret.

Voilà que son Excellence, l’ambassadeur du royaume du milieu, était un francophile énamouré qui avait appris le français en regardant des films d’Audiard.

Vexé par le pamphlet d’un jeune chercheur dont il ignorait jusque là l’existence, il traita celui-ci de « petite frappe », croyant qu’il s’agissait là d’un bon mot. Las ! Quel ne fut pas sa surprise de constater que le public français n’était point marri ! Tout ce que Paris comptait de piailleur ennuyé par une fin de semaine un peu morose depuis que le chancelier avait décrété l’enfermement, se relaya pour assurer le jeune homme de leur soutien.

Lire la suite « Ep. 2 : Du dragon rouge et de l’étoile bleue »

Faut-il être un homme pour traduire Homère ?

La polémique littéraire du moment concerne un poème intitulé The Hill We Climb (la colline que nous gravissons) de la poétesse américaine Amanda Gorman.

Son quart d’heure de gloire ? C’est le poème qui a été lu lors de l’inauguration de Joe Biden et de Kamala Harris, le 20 janvier 2021 devant le congrès de Washington.

Lire la suite « Faut-il être un homme pour traduire Homère ? »

Ep. 1 : De l’anniversaire de la peste coronale

Chroniques du royaume de France en l’an deux mille vingt-et-un. Semaine du 14 mars : de l’anniversaire de la peste coronale.

La troisième semaine de mars commença sous les auspices de la culture. On célébrait le cinéma français. On ignorait au demeurant qu’il existât encore. Pourtant, fort de son milliard de subvention annuelle, il produisait chaque année une poignée de films que l’on ne regardait pas, mais qui permettaient à quelques saltimbanques de remplir leur frigo.

Lire la suite « Ep. 1 : De l’anniversaire de la peste coronale »

La politique vient-elle des livres ?

On peut suivre l’actualité de près, on peut être un fin connaisseur des arcanes de la politique ou comprendre les mouvements économiques dans toute leur complexité, il arrive toujours des évènements qui semblent surgir de nulle part. Yoram Hazony, l’un des intellectuels israéliens les plus intéressants de l’époque, propose, dans une masterclass disponible sur YouTube, une théorie permettant de penser différemment l’inattendu en politique.

Lire la suite « La politique vient-elle des livres ? »